Expérience n°2: Le sucre pétillant

La solubilité du sucre pétillant

 

 

 

Dans cette expérience nous avons  vu et comparer la solubilité du sucre pétillant. Notre but était d’observé cette solubilité dans différents liquides. Nous avons mis deux spatules de sucre pétillant dans quatre liquides différents.

 

Objectifs: Vérifier la solubilité du sucre pétillant dans 4 liquides différents (éthanol, huile, lait et eau) et comprendre les conditions nécessaires pour qu’une réaction effervescente se produise. Comparer ensuite les résultats avec ceux obtenus pour les comprimés effervescents de paracétamol.

 

Liste du matériel:

- 1 bécher contenant 50ml d’éthanol

- 1 bécher contenant 50ml d’huile

- 1 bécher contenant 50ml de lait

- 1 bécher contenant 50ml d’eau

- un sachet de sucre pétillant

 

 

 Etat initial :

 

Nous avons mis 50 ml des différents liquides dans chaque béchers.

 

 20140113_162059

 

 

 

 

Déclenchement :

 

On ajoute un deux spatules de sucre dans chaque béchers en même temps.

 

 

  • Dans l’alcool, le sucre ne présente aucun signe d’effervescence.

  • On observe que dans l’huile, le sucre se dissous très mal et l’effervescence est faible. (Eff-)

  • Dans le lait, l’effervescence est très forte, il suffit de quelques secondes pour que le sucre soit dissous. Cependant nous n’observons pas de mousse comme avec les comprimés effervescents car l’effervescence du sucre est plus faible que celle d’un comprimé. On peut entendre le sucre crépiter dès qu’il entre en contact avec le lait

  • C’est dans l’eau que  l’effervescence est la plus forte. On peut entendre le crépitement du sucre. Il suffit là aussi de quelques secondes pour que le sucre soit totalement dissous. 

 

 

Etat final:

 

5 minutes plus tard, on peut voir que la dissolution du sucre est différente selon les liquides dans lequel il était :

 

20140113_163841

 

  • Dans l’alcool, le sucre n’est presque pas dissous.

  • Dans l’huile, le sucre est presque intact.

  • Dans le lait, il ne reste que quelques grains de  sucre pétillant, celui-ci est presque entièrement dissous.

  • Le sucre est entièrement dissous dans l’eau. C’est dans l’eau que la dissolution du comprimé est la plus forte.

 

Conclusion

 

       L’expérience avec les comprimés effervescents et celle avec le sucre pétillant on donné les mêmes résultats. Les conditions de l’effervescence sont universelles. Après cette expérience et quelques recherches, nous nous sommes rendu compte que l’effervescence avait lieue uniquement dans des solutions aqueuses. C’est pourquoi il n’y a pas d’effervescence dans l’huile et l’éthanol. Seules des solutions aqueuses tel l’eau ou le lait sont susceptibles de crée une effervescence. La molécule d’H2O est donc essentielle pour crée la formation de cette réaction. C’est le principe d’une réaction acido-basique.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site